L’iGaming dans les pays émergents

Image artistique du monde

Les marchés émergents sont aujourd’hui l’un des plus grands sujets de discussion dans l’univers des jeux d’argent. L’industrie des paris sportifs et des jeux de casino en ligne étant née dans les pays occidentaux, ses dispositifs n’ont pas été initialement conçus pour s’adapter aux spécificités des pays émergents tels que ceux des continents africains ou sud-américains. Dans un contexte de croissance ralentie en Europe, percer dans ces nouveaux marchés représente pour les bookmakers une opportunité de développer leurs activités.

Toutefois, ces nouveaux marchés se trouvent dans des pays en développement où les modes de vie sont intrinsèquement différents de ceux des pays occidentaux : l’usage des nouvelles technologies y est beaucoup plus faible, bien que les smartphones s’y soient largement démocratisés, et le coût d’accès à Internet reste prohibitif. Nous nous sommes penchés sur la trajectoire de quelques opérateurs et fournisseurs réglementés pour comprendre les défis particuliers auxquels ils faisaient face dans leur conquête des marchés émergents. 

Les casinos en ligne sont encore relativement peu présents dans les pays émergents, qui représentent pourtant une opportunité de développement intéressante dans un contexte de croissance ralentie en Europe. Nous avons levé le voile sur les difficultés rencontrées par les fournisseurs de machines à sous et de paris sportifs dans leur conquête de nouveaux territoires prometteurs.

Se positionner sur des marchés de niche

Pour comprendre cette nouvelle tendance des opérateurs de jeux en ligne à se positionner sur des pays émergents, nous avons analysé le parcours d’Honoré Gaming, fournisseur d’une plate-forme de jeux clés en main. L’entreprise a récemment été sélectionnée par PMU Partenaire (la filiale africaine du PMU, l’opérateur public français de paris mutuels et le troisième plus grand en Europe) dans sa stratégie d’expansion en Afrique. PMU partenaire cherchait à développer la popularité des courses hippiques françaises dans les régions francophones d’Afrique. 

Ce partenariat a permis au fournisseur Honoré Gaming de démarrer son périple en Afrique, où il est aujourd’hui présent dans 16 pays. Jusqu’à récemment, ces pays étaient considérés comme des marchés de niche par les opérateurs ; ceux qui s’y sont intéressés en premier ont donc facilement pu s’implanter, sans concurrence, d’autant plus que les communautés locales sont très friandes de paris sportifs et de jeux en ligne de façon plus générale. N’ayant pas autant d’options de divertissement à disposition comparé aux populations européennes ou nord-américaines, les pays d’Afrique se présentent comme une excellente opportunité.

Des défis uniques

Cependant, cette implantation rencontre bien des défis. L’un des principaux réside dans la faible qualité des infrastructures de télécommunications et le coût élevé des données. Alors que les débats sur la 5G font rage dans nos contrées, surfer sur le web dans la rue avec la 3G ou la 4G n’est pas abordable pour la plupart des gens dans les pays émergents. Pour générer du trafic en Afrique ou en Amérique du sud, le premier point essentiel est de concevoir un site web très léger afin que les gens puissent y accéder et se connecter. Il n’existe aujourd’hui que très peu de plateformes de paris sportifs ou casinos en ligne adaptées à cette exigence.

Si le défi que nous venons de présenter est bien connu, il en existe d’autres moins évidents, liés aux spécificités culturelles. Dans certaines régions les moins développées, une autre contrainte est la nécessité de présenter des applications simples et conviviales afin de faciliter la prise en main par les utilisateurs locaux. En effet, 85 % des activités de paris sportifs ont lieu dans des points de vente. Il faut donc former les personnes qui seront susceptibles de vendre les produits. 

Des opérations coûteuses

Si ces marchés promettent d’être lucratifs pour les premiers arrivés, il existe également quelques risques liés aux transactions bancaires, qu’il est primordial de protéger au moyen d’une solution informatique robuste et de dispositifs de cryptage rigoureux. La gestion des risques est essentielle, et elle n’est pas toujours rendue obligatoire par la législation locale. L’absence de contrôle entraîne davantage de fraude, et le trucage des matchs est d’ailleurs un problème récurrent dans un contexte où la plupart des paris sportifs sont enregistrés dans des points de vente.

D’un autre côté, il arrive que les réglementations soient plus strictes que ce à quoi on pourrait s’attendre. Si un site publie les mauvaises cotes en Europe, par exemple : il peut simplement les annuler et rembourser les clients ; alors que si la même erreur se produit dans certains pays d’Afrique, l’opérateur doit payer. D’autre part, dans les pays où l’Etat détient le monopole des jeux d’argent à travers une loterie nationale, comme cela était encore le cas en France jusqu’en 2019, aucun opérateur ou fournisseur d’iGaming ne sera autorisé à proposer ses services.

Enfin, les paris sportifs et les machines à sous en ligne ont beau être populaires dans ces régions, le prix de la mise moyenne est beaucoup plus bas que dans les pays occidentaux, ce qui se traduit par des bénéfices moindres. L’investissement pour contrer tous les défis que nous venons de citer est donc important, pour des rendements proportionnellement moins élevés. Les opérateurs et fournisseurs qui se lancent dans cette voie doivent donc être suffisamment riches et solides, pour pouvoir obtenir le fruit de leurs efforts sur le long terme.

Conclusion

La liste des défis rencontrés par les opérateurs de jeux en ligne et fournisseurs de paris sportifs ou de machines à sous souhaitant s’implanter dans les pays émergents est donc assez longue. Entre les difficultés techniques liées à la faible qualité des réseaux internet, les risques de fraude financière et de trucage des matchs, et les différences aussi bien culturelles que réglementaires, les pionniers du jeu en ligne dans les pays d’Afrique et d’Amérique du sud doivent s’armer de personnels compétents, de patience, et d’une bonne trésorerie. Toutefois, ces régions présentent aujourd’hui le meilleur potentiel de croissance. Une raison suffisante de se lancer dans l’aventure, mais en bonne connaissance de cause !

Author: admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *